The Men Behind Monty

Richard Mead,  « The Men Behind Monty »,Pen & Sword, 2015, 290 pages

Ce livre très réussi nous plonge dans le fonctionnement d’un état-major, celui de Bernard Montgomery, non sans avoir présenté ce qui avait cours avant lui au sein de la 8th Army, sous le commandement de Claude Auchinleck. Le grand mérite est de dévoiler des méthodes de commandement ainsi que de faire connaître des individus injustement méconnus. Passionnant, d’autant que le « style » Monty et ses réussites est bien mise en avant sans dithyrambisme déplacé, à l’instar du « Montgomery » de Mas/Feldmann qui manque singulièrement d’objectivité quant aux erreurs et à la méthode de commandement du Britannique.

« « Strafer » Desert General: The Life and Killing of Lieutenant General WHE Gott »

« « Strafer » Desert General: The Life and Killing of Lieutenant General WHE Gott », N.S. Nash, Pen & Sword, 2013, 250 pages

Cette biographie du méconnu général Gott, une des figures éminentes de la guerre du désert, est fort intéressante pour tout passionné de cette campagne. L’homme, à qui devait échoir le commandement de la 8th Army, meurt carbonisé entre El Alamein et Le Caire alors qu’il s’apprête à prendre son poste. Son appareil, pris en chasse par la Luftwaffe qui a intercepté et interprété un message radio trop explicite, s’écrase en plein désert le 7 août 1942. Bernard Montgomery le remplace pour entrer dans l’Histoire. « Strafer » Gott n’est certes pas un officier qui n’aura connu que le succès sur le champ de bataille, loin s’en faut. Ses décisions ont pu être controversées. Mais il n’a cessé de gravir les échelons et il faillit devenir celui qui devait affronter Rommel dans une bataille décisive. C’est l’intégralité de la carrière d’un officier admiré par ses hommes et plus particulièrement de son engagement au cours de la guerre du désert que nous convie ici N.S. Nash. Un sujet original qui procure une autre lecture des événements selon le point de vue britannique.

« Tunisian Tales. The 1st Parachute Brigade in North Africa 1942-43 »

« Tunisian Tales. The 1st Parachute Brigade in North Africa 1942-43 », Niall Cherry, Helion, 2011, 410 pages

Niall Cherry mène ici une étude détaillée et documentée sur l’engagement des forces aéroportées britanniques en Tunisie. Le propos est donc original à la fois sur les Red Devils et sur la campagne d’Afrique du Nord. L’auteur, qui a puisé ses informations dans les archives, en donne de larges extraits, complétés par de longues annexes également issues des archives, présentant notamment des rapports divers. La mise en place de l’arme aéroportée constitue un prologue fort intéressant. La narration des différenst épisodes de la campagne est vraiment exhaustive, ne se limitant pas aux parachutages et aux combats de novembre 1942 (notamment le largage sur Dépienne du bataillon du Lieutenant-Colonel Frost, le futur héros du pont d’Arhnem), puisque les oéprations se poursuivent jusqu’en mars 1943. On regrettera seulement une répétition des faits relatés puisque N. Cherry résume en fait chaque opération avant d’en fournir l’extrait tiré des archives. Les photographies sont assez nombreuses et originales. Elles ont le mérite d’indiquer clairement au lecteur ce à quoi ressemblait le terrain des zones mentionnées dans le texte.

« Armies of Empire »

« Armies of Empire. The 9th Australian and 50th British Divisions in battle 1939-1945 », Adrian Converse, Cambridge, 2011, 347 pages

Ce livre se propose une étude comparée de deux formations différentes des forces du Commonwealth pendant la Seconde Guerre mondiale : la 9th Australian Division et la 50th Northumbrian Division. Ces deux unités ont combattu sur plus de fronts et souffert plus de pertes que n’importe quelle unité de leurs catégories respectives. Après des débuts marqués par l’amateurisme, puis une période d’efficacité optimale, la combativité des deux divisions décline en 1944-45. La mise sur pied, l’entraînement et l’engagement des 9th Australian et 50th Northumbrian ID nous entraîne sur de nombreux fronts, de la campgne de France en 1940 et du désert jusqu’au Pacifique et au Rhin en passant par la Normandie et la Sicile. L’ouvrage fourmille de détails. Il s’avère particulièrement instructif sur la guerre du désert où les deux divisions furent toutes les deux engagées. Un des grands intérêts du livre est de montrer les nombreux points communs mais aussi les différences au sein des formations du Commonwealth. A. Converse s’intéresse beaucoup au moral des unités combattantes. Il nous dresse un portrait d’un soldat australien non exempt de crise de moral alors que le soldat de la 50th ID, moins célébré, sait à l’occasion faire montre d’une combativité remarquable. Les appendices fournissent des ordres de bataille au cours des diverses campagnes.

Réédition de « Invasion! »

« Invasion! Le Débarquement vécu par les Allemands « est réédité par Tallandier en format poche (collection Texto).

Le but recherché lors de sa rédaction était : 1) de donner un récit de la bataille de Normandie selon un point de vue original, celui des Allemands sans verser dans l’hagiographie de la Wehrmacht (on ne masque pas les crimes de guerre) ni adopter la posture d’un déni systématique; 2) faire comprendre la vie quotidienne d’un soldat au front (un chapitre y est consacré) tout en ne perdant pas de vue la compréhension de l’ensemble de la bataille (d’où les réflexions au niveau opérationnel et stratégique, appuyées sur de nombreux chiffres).

Les « + » de mon ouvrage:

-un récit objectif (à cent lieues de Paul Carrell)

-un récit vivant qui fait comprendre le vécu du soldat allemand

-un texte qui embrasse l’intégralité de la bataille de Normandie jusqu’au franchissement de la Seine, avec des parties équilibrées, un accent étant mis sur les périodes cruciales parfois moins connues (la 1ère semaine de la bataille ainsi que les combats au-delà de la Poche de Falaise)

-des réflexions stratégiques

-un point de vue allemand qui va de celui du maréchal, et même de Hitler, à celui du simple soldat

-un bibliographie récente

Cette réédition a permis de corriger des erreurs. Par ailleurs, de nombreuses données chiffrées ont été ajoutées à celles, déjà nombreuses, des annexes de l’édition en grand format.