Bataille des Ardennes / Battle of the Bulge (14)

Recension « La bataille des Ardennes » d’Antony Beevor

Comme d’accoutumée, Antony Beevor (que j’ai eu la chance de rencontrer lorsque j’avais présenté mon livre Invasion! au salon de Versailles, en 2014) est intéressant et vivant. Aux considérations stratégiques s’ajoutent le quotidien, et le vécu des combattants, mais aussi celui des civils: c’est ce que j’attends d’un livre de guerre, a contrario d’un récit sec et sans passion des événements. L’auteur a puisé dans les archives pour nous faire découvrir des témoignages et des détails des plus intéressants. Le parti-pris est de traiter la bataille au jour le jour, embrassant le front du nord au sud. Ce faisant, il n’est pas toujours aisé de suivre les opérations dans un secteur. Bastogne ne résume pas la bataille, et l’auteur nous le fait bien comprendre, ce qui est tout à son honneur. Les combats cruciaux pour aint-Vith reçoivent l’attention qu’ils méritent. Enfin, point de louanges déplacées et non avenues au profit du Kampfgruppe Peiper, dont la chevauchée criminelle s’achève piteusement par son anéantissement. Beevor ne dissimule aucunement les crimes de guerre dont se sont rendus responsables les GIs (mais qu’on ne saurait comparer à ceux des SS…). Il analyse les insuffisances des généraux, comme Ridgway, mais aussi et surtout les travers de Bradley, dépassé à bien des égards au cours de ces événements. Montgomery subit aussi la critique de Beevor qui, bien que britannique, ne fait pas partie de ces auteurs (en mal d’auto-promotion) qui masquent (ou feignent d’ignorer) les erreurs et les défauts de ce général. Beevor n’est pas un spécialiste de la bataille (certains détails sont peut-être à vérifier: je ne suis pas sûr que des Tiger II aient été engagés à Krinkelt/Rocherath). Un prologue consacré à la campagne de l’automne 44, certes intéressant mais beaucoup trop long, au détriment de l’étude de la bataille des Ardennes, qui constitue pourtant le sujet de l’ouvrage. J’avais déjà beaucoup lu sur cette campagne passionnante,  j’ai pris du plaisir à lire cet ouvrage et j’ai découvert de nouveaux éléments. A recommander.