Recension « La Percée du Bocage. 30 juillet-16 août 1944. Volume 1 » par Stéphane Jacquet

Stéphane Jacquet, La Percée du Bocage. 30 juillet-16 août 1944. Volume 1, Heimdal, 2014

Ce bel ouvrage de la qualité habituelle des éditions Heimdal est signé Stéphane Jacquet. Il s’agit du premier volume consacré aux opérations britanniques en Suisse normande, donc essentiellement l’opération « Bluecoat ». Ce premier opus traite des combats menés dans le secteur Villers-Bocage, Aunay-sur-Odon, Le Mont-Pinçon et Condé-sur-Noireau. Un titre bienvenu, qui ne nous fait pas oublier que cette période ce n’est pas seulement « Cobra »/ »Lüttich » dans la Manche et « Totalize/Tractable » sur la route de Falaise. S. Jacquet nous offre un très bon résumé des opérations, basé sur les journaux de guerre des unités. La difficulté des combats dans le bocage, notamment pour les blindés, les incroyables récits des protagonistes, la conquête épique du Mont-Pinçon, l’intervention plus ou moins heureuse des meilleurs chars allemands alors en lice en Normandie… tout y est! L’auteur n’oublie pas les civils, car la période de l’occupation et du Jour J ne sont pas oubliés en début d’ouvrage, pas plus que les moments inoubliables de la libération. Le coeur de l’ouvrage est cependant consacré évidemment aux combats, avec moult détails et témoignages. On apprécie la quantité de photographies, y compris dans l’esprit « then and now », de même que les nombreuses pièces d’uniformes, coiffures et matériels divers récupérés in situ. Une autre plus-value sont les pages consacrées à certains blindés emblématiques de « Bluecoat » -Jagdpanther, Tiger II et Brummbär- alliant photographies d’époque, photographies actuelles prises dans les musées et profils en couleurs. Un beau livre que je recommande aux passionnés de la bataille de Normandie. Il mérite son prix.