Recension de « Une histoire de la Nouvelle-France » de Laurier Turgeon, éditions Belin

Laurier Turgeon, Une histoire de la Nouvelle-France. Français et Amérindiens au XVIe siècle, Belin, 2019, 282 pages

L’histoire de la colonisation française en Amérique est passionnante. En tant que Normand, cette aventure me passionne plus particulièrement. Le livre de Laurier Turgeon ne traite que du seul 16e siècle, soit les débuts du processus colonial français. Le parti pris n manque pas d’originalité: partir des produits des échanges commerciaux (morue, castor, chaudron, perles) pour nous expliquer des faits historiques. Il est évidemment beaucoup question des terres-neuvas (à ce propos, les passages traitant de terminologie sont fort intéressants). De ce fait, Laurier Turgeon nous livre un éclairage fascinant sur les sociétés françaises (de France avant tout, pas d’Amérique) et amérindiennes de l’époque. Le cas du castor m’a particulièrement intéressé. On est également gré à l’auteur de ne pas nous épargner non plus la description par le menu des moeurs des animaux retenus dans son étude. Je regrette toutefois que davantage de lignes n’aient pas été consacrées aux tribus indiennes, mais il ne s’agissait pas là du seul propos de l’ouvrage.

Au final, nous avons là un livre qui nous apprend beaucoup sur la genèse d’une épopée coloniale dans le Nouveau-Monde. Il s’agit avant tout de la période qui précède le processus de prise de contrôle par la France et l’arrivée de colons en nombre plus conséquent. Les événements se multiplient en effet ensuite au 17e puis au 18e siècle. A compléter avec Histoire de l’Amérique Française de Gilles Havard et Cécile Vidal, et autres ouvrages consacrés aux coureurs des bois.