Recension de « The Crucible of War, The definitive history of the Desert War » de Barrie Pitt

 

Barrie Pitt, The Crucible of War, The definitive history of the Desert War, Cassel, 2001 (pour ma version, l’originale date de 1980)

Envie de relire la guerre du désert ? Outre le livre de Kitchen, la trilogie de Barrie Pitt est efficace. Trois tomes d’environ 300 pages chacun : Wavell’s Command, Auchinleck’s Command, Montgomery’s Command (on aurait logiquement dû avoir un Alexander’s Command pour ce troisième tome). Une somme appréciable, qui permet d’embrasser tous les événements survenus dans la sphère de commandement du Commander in Chief Middle East puisque Barrie Pitt nous emmène suivre le raid sur Tarente, les campagnes d’Irak, de Syrie et d’Afrique orientale, de même que l’invasion de l’Iran, mais aussi la Grèce. Les opérations navales et aériennes ne sont pas négligées. Des récits de bataille précis, bien menés, avec témoignages à l’appui. Surtout, de nombreuses pages liées aux armées considérées, ainsi qu’à la stratégie globale et aux enjeux des combats. Un bon livre, qui laisse pourtant de côté la campagne de Tunisie et qui manque parfois de détails sur les combats ou sur certains points essentiels (je suis à a connaissance le seul à accorder de longues pages aux conséquences d’une victoire de Rommel en Egypte), parfois (mais rarement) erroné. A lire sans modération et à compléter avec mon Afrikakorps, l’armée de Rommel, publié aux éditions Tallandier.