Airborne Museum de Sainte-Mère-Eglise: La Collection

Airborne Museum de Sainte-Mère-Eglise: La Collection

 

Un Sherman M4A4, d’un modèle conforme à la bataille de Normandie, a remplacé en 2017 le Sherman M4A3E8, donc d’un modèle trop tardif, qui trônait devant son entrée depuis les premiers temps du musée: la muséographie de l’Airborne Museum n’a cessé d’évoluer avec les années.

 

LE BÂTIMENT DU WACO

A l’origine, le musée des parachutistes de Sainte-Mère-Eglise se résumait à ce bâtiment, qui affecte la forme d’une corolle de parachute. Son point focal est le planeur Waco qui s’y trouve, mais les vitrines recèlent de nombreuses pièces intéressantes. Cette partie du musée, qui commençait à vieillir il y a encore quelques années, est désormais bien mise en valeur.

    Un jeep: apparemment banal, mais celle-ci, aux couleurs de la 82nd Airborne, est superbement équipée avec trois mannequins et une pléthore de matériels.

 

LE BÂTIMENT DU C-47

La première extension du musée possède des collections d’uniformes époustouflantes, montées sur des mannequins réalistes. Les quelques images qui suivent n’offrent qu’un petit aperçu (il faut découvrir le matériel, parfois lourd, les parachutes colorés selon le contenu des containers, les mannequins de pilotes, d’auxiliaires féminise mais aussi de soldats allemands).

Ci-dessous, deux raretés parmi tant d’autres: une tenue complète de para US de l’opération « Husky » (débarquement en Sicile, 10 juillet 1943) et une autre de l’opération « Avalanche » (débarquement à Salerne, 9 septembre 1943). 

 

 

Ci-dessous: autour du C-47, une reconstitution de la fameuse scène de la visite d’Eisenhower à des Gis du 502nd PIR de la 101st US Airborne sur l’aérodrome de Greenham Common, le 5 juin 1944.

                    

 

Ci-dessous: un des fameux leurres largués dans la nuit du 5 au 6 juin pour tromper les forces allemandes.

 

 

LE BÂTIMENT « NEPTUNE »

Le troisième bâtiment du musée, dit « Neptune », fait la part belle à l’immersion du visiteur dans l’ambiance du D-Day grâce à des effets sonores, des dioramas et, désormais, l’HistoPad.

Le visiteur traverse un C-47 avec tous ses parachutistes doté de l’intégralité de leur équipement; une autre scène narre le fameux parachutage au centre de la petite ville de Sainte-Mère-Eglise.

Ci-dessous: dans tous les bâtiments, les visiteurs découvrent des pièces originales exceptionnelles ayant appartenu aux plus célèbres gradés des troupes aéroportées américaines. A gauche: un mannequin avec les traits et l’uniforme du Général Ridgway; à droite, le général Gavin, qui sera son successeur à la 82nd Airborne.

Ci-dessous: le remarquable diorama consacré à un fait d’armes passé à la postérité: les combats pour le pont de la Fière. Une nouvelle pièce de collection, un superbe et rare canon antichar de 57 mm (non photographié ici) a intégré le décor.

Ci-dessous: à côté de l’évocation d’un hôpital de campagne (avec une superbe ambulance détaillée avec l’HistoPad), une belle scénette avec des Fallschirmjäger.       

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>