Normandy Victory Museum: Femmes et Vie Quotidienne

LE NORMANDY VICTORY MUSEUM DE CATZ:

UN INCONTOURNABLE!!!

Le Normandy Victory Museum n’ a pas un an mais c’est déjà un des musées les plus réussis consacrés à la bataille de Normandie. Ces derniers sont pléthoriques et le meilleur côtoie le pire: ici, à Catz, près de Carentan, les propriétaires peuvent être très fiers de leur réussite.

Consacré à la bataille du bocage -« l’enfer des haies-« , ce musée nous offre d’autres surprises, qui font qu’il a le mérite de sortir des sentiers battus en proposant des thématiques propres à intéresser davantage la gent féminine aux musées de guerre.

 

La vie quotidienne des civils sous l’Occupation est évoquée à travers plusieurs vitrines, des mannequins et la reconstitution réaliste d’un intérieur normand:

  

      

20 000 Normands ont péri sous les bombes, et de nombreux autres ont été blessés, une dure réalité qui est rappelée dans un des dioramas du musée:

Les prisonniers de guerre détenus dans les Oflags et les Stalags ne sont pas oubliés:

La Résistance est évoquée dans un diorama et dans plusieurs vitrines:

  

 

Le quotidien des soldats, à commencer par leurs rations:

Les jouets et les jeux de la Libération : robe en soie de parachute, chamboule-tout avec l’effigie de Hitler, jeux de stratégie…

Le musée présente aussi de nombreux objets de guerre de récupération, détournés de leur usage initial après les combats, notamment dans les campagnes :

Enfin, l’étape ultime du Normandy Victory Museum est consacré aux femmes dans la guerre: pilotes, auxiliaires féminines, résistantes, épouses demeurées au foyer… Des mannequins peu courants dans nos musées, ainsi que des photographies qui rendent hommage aux femmes au cours de la guerre.

        

 

Le visiteur désireux de rapporter une boisson ou des friandises typiquement normandes est invité à se prendre à l’épicerie qui jouxte le Normandy Victory Museum: la décoration de cette boutique en fait un véritable musée à elle seule!

Quelques mètres plus loin, une brasserie qui s veut dans l’esprit « années 50 », juste après la Libération…