Dead Man’s Corner: une incroyable collection

Dead Man’s Corner:

une incroyable collection

Le musée d’Emmanuel Allain et de Michel De Trez est un de mes préférés depuis des années…

Dans la lignée des musées de qualité qui existent dans les Ardennes depuis des décennies, les musées consacrés à la bataille de Normandie ont gagné dans le réalisme et la qualité des scènes représentées.

Le Dead Man’s Corner est un musée qui se caractérise par une collection époustouflante d’uniformes et de matériels des forces aéroportées américaines et allemandes pendant la bataille de Normandie.

 

La pièce qui m’impressionne le plus: un blouson appartenant à Eisenhower lui-même, porté pendant la Seconde Guerre mondiale

 

LES FALLSCHIRMJÄGER

 

Plusieurs pièces de la maison ont été restituées telles qu’elles étaient pendant la bataille, lorsque des paras du FJR 6 s’y trouvaient, de même que le tank léger M5, identique à l’engin détruit exactement au même endroit en 1944. Les passionnés apprécieront la qualité des pièces présentées…

                                     

Casque camouflé et grillagé et porte-voix…

Le masque d’un servant de lance-flamme, équipé de l’arme dans son état d’origine

La qualité et la quantité de casques de Fallschirmjäger et d’équipements individuels spécifiques aux parachutistes confèrent un caractère exceptionnel à ce musée. Et pourtant, la suite de la visite recèle bien des trésors…

 

 

LES PARATROOPERS

La collection « américaine » est tout aussi -sinon plus- impressionnante. On appréciera également la mise en situation de nombreux mannequins, qui n’ont pas l’allure figée des présentations des musées « à l’ancienne ».

Ci-dessus: ce para évoque une photographie d’époque très connue, visible à l’arrière-plan.

Ci-dessus: un clin d’oeil à James »Jack » E McNiece, un para d’origine indienne vite imité par ses camarades, qui se rase ses cheveux « à l’iroquois » et improvise une peinture de guerre avec celle, non sèche, des « bandes d’invasion » des appareils destinés à l’opération « Neptune ».

 

     

Ci-dessus: la jeep embarquée dans ce Waco évoque le drame survenu au général Pratt, commandant adjoint de la 101st US Airborne, mort à bord de son planeur « Fighting Falcon »

Ci-dessous: de nombreuses pièces exceptionnelles ayant appartenues aux officiers les plus célèbres. Ici le calot du général Maxwell Taylor, le commandant de la 101st.

 

 

Ci-dessous: quelques images de la collection

    

Ci-dessous: le « coin » du personnel navigant 

Ci-dessus: les fameux criquets du Débarquement immortalisés par « Le Jour le Plus Long »

Ci-dessous: la collection de casque d’aéroportés américains est tout aussi impressionnante que celle des Allemands

   

 

Ci-dessous: le service médical, essentiel dans l’US Army, n’est pas oublié.

 

 

LE « CLOU » DE LA COLLECTION: BAND OF BROTHERS

Cette collection, déjà impressionnante, comprend les uniformes de la Easy Company du 506th PIR de la 101st, immortalisée dans la série à succès « Band of Brothers » (« Frères d’Armes » en français).

Ci-dessous, parmi tous les autres uniformes, ceux de Dick Winters, ainsi qu’un mannequin portant les traits de Forrest Guth: un aperçu infime de ce que recèle la collection du musée à propos de la Easy Company…

   

En bref, un musée remarquable et incontournable et, surtout, l’oeuvre de spécialistes des paras américains, soucieux du détail et de la perfection.

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>