« Diana » 76.2 mm FK 36 (r) auf Panzerjäger Sebsfahrlafette Zugkraftwagen 5t

Le « Diana »

Le « Diana », nom plus prosaïque pour un antichar officiellement appelé 76.2 mm FK 36 (r) auf Panzerjäger Sebsfahrlafette Zugkraftwagen 5t, constitue une pièce d’armement unique dans la Wehrmacht, puisque seule le Panzerjäger Abteilung 605 en est doté. Le manque d’antichars disponibles en Afrique du Nord oblige à faire flèche de tout bois et imaginer des solutions de remplacements en attendant l’arrivée de Pak 38 ou de Panzerjäger 38 (t) (bien qu’aucun ne sera perçu par cette unité) en nombre suffisant. En octobre 1941, l’OKH décide de la mise au point d’un Panzerjäger pour le DAK en utilisant des excellentes pièces antichars russes de 76,2 mm, capturés en grand nombre à l’est depuis le lancement de Barbarossa. Le nouvel engin bricolé ne sera produit qu’à neuf exemplaires, tous expédiés en Afrique en janvier et février 1942. Il s’agit de monter cette pièce russe sur la caisse d’un semi-chenillé Büssing –NAG BN 9 de 5 tonnes. 7 engins participent activement à la bataille de Gazala, non sans réussite semble t-il puisque, au début de la bataille, le 28 mai, la 4th Armoured Brigade sera malmenée à El Adem notamment grâce à l’intervention du nouvel antichar. A la mi-juin, lorsque l’unité se repositionne à Bardia pour se refaire, on ne compte alors plus que deux « Diana ». Trois seraient cependant eau front en août.

Voir 2e Guerre Mondiale Magazine N°66: « La 90. Leichte Afrika-Division. Atout méconnu du DAK »

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>