Il y a 77 ans El Alamein: 4-6 novembre 1942

4-6 novembre : une victoire inachevée

4 novembre 1942: la percée!

Les automitrailleuses et les tanks ne parviennent pas à optimiser le succès jusqu’à obtenir l’anéantissement de l’adversaire

La Panzerarmee abandonne un matériel considérable….

Le 4 novembre marque la fin de la bataille d’El Alamein. Rommel enrage de ne pas profiter de l’inaction des Britanniques pour extirper ses troupes du piège qui les menace. Il sait pourtant que la seule façon de sauver son armée est de commencer le repli. Von Thomas proteste de la décision prise de rester à combattre. Rommel se ravise donc et envoie en Allemagne le lieutenant Berndt, son aide de camp personnel qui est membre du parti nazi depuis longtemps, pour persuader Hitler de changer d’avis. Pendant la nuit du 3 au 4 novembre, alors que Rommel poursuit le retrait graduel de ses troupes de la ligne d’El Alamein, la 5th Indian Brigade opère une avancée victorieuse jusqu’à la piste de Rahman sans rencontrer d’opposition sérieuse. Plus tard dans la nuit, les Ecossais s’attaquent au point 44 sur Tell el Aqaqir et parviennent à s’en emparer au bout d’une heure de combat. 20 Valentines et de nombreux soldats sont cependant perdus dans l’affrontement. L’armée de Rommel est alors en pleine retraite. Les 15. et 21.Panzer Divisionen sont retirées du front à leur tour aux premières heures de la journée et entament leur repli vers Fouka. Au lever du jour, toutes les colonnes motorisées de l’Axe sont en mouvement vers l’ouest pendant que les unités d’infanterie dépourvues de transport tentent également de fuir, si toutefois elles sont parvenues à se désengager de l’étreinte de la 8th Army. La situation empire pour Rommel. Le général von Thomas est capturé au combat par l’ennemi tandis que les Britanniques anéantissent sa dernière réserve blindée, la division Ariete, écrasée par la 7th Armoured Division après avoir mené un héroïque combat de sacrifice. C’est en fait tout le 20ème Corps italien qui est anéanti puisque les divisions Littorio et Trieste ont également virtuellement cessé d’exister. Une brèche de 20 kilomètres est ainsi formée au sein du dispositif germano-italien, isolant les unités tenant la partie sud de la ligne de front. L’ordre de retraite général est donné à 15h30 mais toutes les unités ne peuvent y répondre de la même façon. La brigade Ramcke, la Folgore, la Brescia et la Pavia ne peuvent disposer de véhicules car elles sont isolées par les troupes britanniques qui se sont engouffrées par la brèche laissée par la destruction de l’Ariete. Il est également impossible de leur dépêcher des camions en raison du trop grand risque que représentent les nombreuses automitrailleuses britanniques en maraude. L’ordre insensé d’Hitler coûte donc très cher à la Panzerarmee. Notons seulement l’incroyable odyssée que Ramcke parviendra à réaliser en parvenant à se sauver avec 600 parachutistes après la capture, le 5 novembre, de camions britanniques. Les parachutistes allemands réussissent ensuite l’exploit de traverser les lignes britanniques pour rejoindre Rommel deux jours plus tard.

Les Britanniques ne cessent de laisser s’échapper des occasions de détruire l’armée de Rommel. En fait, lorsqu’il apparaît que l’ennemi a disparu, c’est un sentiment de soulagement qui s’empare des unités de la 8th Army plutôt que la volonté d’anéantir l’adversaire. Des officiers ordonnent ainsi à leurs hommes de préparer le bivouac pour la nuit. Dans la nuit du 4 au 5 novembre, les ordres sont donnés de poursuivre l’ennemi en se portant vers le nord-ouest pour couper la route côtière et, donc, la voie de retraite de la Panzerarmee Afrika. Mais ces ordres sont à exécuter le lendemain, au risque de perdre un temps précieux ! Montgomery estime que le moment est venu de lancer ses forces mobiles à la poursuite d’un ennemi désormais battu. La 1st Armoured Division parvient à s’extraire de l’embouteillage qui bloque tout mouvement dans le secteur de la piste de Rahman et commence à exploiter vers l’ouest à la poursuite de l’Afrika Korps dans la nuit du 4 au 5 novembre. La 7th Armoured Division se joint à son tour à la poursuite, suivie aux premières du jour par la 2nd New-Zealand Division. Monty décide en outre qu’il est temps d’engager également la 10th Armoured Division vers l’ouest contre les arrières-gardes de Rommel. Pendant ce temps, dans le sud, le 13th Corps ne rencontre plus guère d’opposition. Seule la 8th Armoured Brigade réussit à s’avancer suffisamment loin vers le nord-ouest pour atteindre la côte avant le passage de toutes les troupes ennemies en retraite. Le combat est dur et intense, les hommes de Rommel laissant sur le terrain 14 Panzer, 29 chars italiens, 4 canons, une centaine de camions et un millier d’hommes. Le 6 novembre, la 21.Panzer Division est immobilisée entre Fouka et Mersa Matrouh par manque de carburant. Elle ne doit son salut essentiellement qu’à une pluie providentielle et à l’irruption du Kamfgruppe Voss qui surprend la 22nd Armoured Brigade en lui infligeant de lourdes pertes. Pourtant, dès le 2 novembre, le général Harding, le chef de la 7th Armoured Division, présente bien un plan pour couper la retraite de l’ennemi après la prise de Mersa Matrouh en fonçant vers Tobrouk via la piste de Siwa. Ce plan aurait mis Rommel en grand péril mais Monty le rejeta.

La 8th Army au faîte de sa gloire

La 8th Army a remporté une grande victoire mais elle n’a pas été en mesure d’anéantir un ennemi à sa merci. Plus que la prudence, c’est la congestion qui bloque tout mouvement et surtout l’échec de la percée attendue pour « Supercharge » le 2 novembre. La poursuite de l’armée vaincue de Rommel n’a donc pas constitué le grand triomphe que l’armée de Montgomery aurait pu remporter. Désorganisée, fragmentée, démoralisée, à court de carburant, la Panzerarmee n’attend que le coup de grâce. Pourtant, la 8th Army, pourtant considérablement plus puissante, n’est pas en mesure d’asséner ce coup fatal. Le 13 novembre, Rommel est de retour à Tobrouk, site de sa plus belle victoire, celle qui l’avait mené jusqu’à El Alamein…

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>