Normandy Victory Museum (2): Collections Militaires

Normandy Victory Museum (2): Collections Militaires

Ce GI n’est qu’un aperçu d’une collection impressionnante

Le Normandy Victory Museum c’est aussi un superbe collection. De nombreux mannequins, loin d’être figés dans des vitrines comme jadis, sont mis en valeur dans des dioramas, agréablement pourvus qui de façades de maisons, qui de végétation… En 1987, j’avais découvert pour la 1ère fois le musée de Diekirch au Luxembourg, et celui de Bastogne en Belgique: avec leurs scénettes et leurs mannequins réalistes, les musées des Ardennes (dont désormais ceux de La Roche-en-Ardenne, La Gleize, etc) étaient très en avance sur ceux de Normandie. Nos musées ont enfin rattrapé ce retard, notamment l’Overlord Museum (Omaha), le Dead Man’s Corner (Saint-Côme-du-Mont),  mais aussi bien d’autres (cf les bunkers remarquablement remis à neuf à Ouistreham, Saint-Marcouf et Merville).

Le dernier-né des musées, le Normandy Victory Museum, est remarquable à cet égard: il s’agit tout simplement d’un des musées le plus beaux et le plus réussis de l’espace historique de la bataille de Normandie. Les réserves sont remplies de merveilles, telles que pas moins de deux barges de débarquement en cours de restauration!

Ci-dessous: une fois n’est pas coutume, le premier diorama est consacré à la campagne de 1940, la normandie étant alors envahie par la 7. Panzer-Division d’un certain Erwin Rommel… L’occasion de présenter enfin au public des tenues  de nos soldats de 1940, dont une de tirailleur sénégalais.

 


Vient le temps de l’Occupation: un diorama évoque la Résistance (ci-dessous)

Ci-dessous. L’Atlantikwall et le Jour J sont représentés par deux dioramas, dont une reconstitution du débarquement dans secteur d’Utah Beach

Ci-dessous. Les forces aériennes alliées ont été décisives dans la victoire: elles sont commémorées par de superbes mannequins

Ci-dessous. Bruitages de tirs de mitrailleuse et d’explosions, fumées, reconstitution d’un chemin creux: le visiteur est plongé dans l’ambiance de la guerre des haies…

 

  

Ci-dessous. Le musée possède aussi du matériel lourd:USM8, Halftrack US M3. Les mannequins américains comme allemands sont remarquables par la richesse de leurs variétés et la présentation de pièces extrêmement rares.

  

 

Ci-dessous. L’armée allemande en Normandie est largement hippomobile: les visiteurs ont la chance de découvrir un chariot allemand ainsi que plusieurs véhicules motorisés agrémentés de mannequins remarquablement habillés, illustrant la variété des effets des forces allemandes: tenues Feldgrau diverses, uniformes en treillis, effets camouflés.

   

 

 

Le bazooka: une arme redoutable et terriblement efficace dans les combats à courte portée caractéristiques de la guerre dans le bocage

 

Quelques vues général du musée:

Les vitrines recèlent des trésors. Je suis, comme toujours, particulièrement attirés par les coiffures:

Le coin des Fallschirmjäger, incontournables pour un musée qui traite de la guerre des haies

 

 

Ci-dessous: le Normandy Victory Museum n’oublie pas les ultimes étapes de la Libération, ce qui inclut certes quelques moments de détente pour les libérateurs, mais aussi le déminage ou encore la gestion des prisonniers de guerre.

 

 

     

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>