Patton à Merkers

Le 6 avril, le 12e corps s’empare d’une réserve d’or du Reich.  Eisenhower et Bradley l’accompagnent pour visiter cette fameuse mine, à Merkers. Alors que les généraux américains sont tous montés dans un ascenseur, Patton ne peut s’empêcher un trait d’humour qui n’a pas l’heur de plaire à Eisenhower. Le Californien fait ainsi remarquer que si le câble venait à rompre, il y aurait de belles promotions au sein de l’armée américaine. « OK, George, cela suffit : plus de blagues jusqu’à ce que nous soyons remontés à nouveau à la surface» se voit-il répondre par le commandant du SHAEF, visiblement mal à l’aise. Des centaines de tableaux de maîtres, des biens en grande partie spoliés aux Juifs, se trouvent également dissimulés dans la cachette. Patton, qui n’apprécie visiblement pas ce genre d’art (ou bien est-ce une réaction liée à ses préjugés antisémites?), les estime au mieux à 2,50 $ pièce et tout juste bons à orner des saloons.

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>