Menu

ETRE SOLDAT DE HITLER

LE LIVRE – CONTENU ET INTERETS

Le propos de cet ouvrage de 490 pages est inédit. Les campagnes et batailles menées par l’armée allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale sont bien connues et on fait l’objet d’une pléthore d’ouvrages dans toutes les langues. Il restait à étudier la manière dont cette guerre a été vécue par les soldats de la Wehrmacht (Heer, Luftwaffe et Kriegsmarine) et par ceux de la Waffen SS, ainsi que questionner le particularisme de servir Adolf Hitler. Quel était le quotidien  des soldats allemands? Dans quelles conditions ont-ils servi au front ou à l’arrière ? Ces soldats allemands étaient-ils avantagés vis-à-vis de leurs adversaires ? Cette guerre est celle de parcours fort diversifiés, sous toutes les latitudes, du général au pilote de Messerschmitt, de l’administratif à Paris au tankiste d’un Panzer. La question des compromissions de l’armée avec le régime nazi est centrale : être un soldat de la Wehrmacht ou de la Waffen SS, donc servir Hitler, est-ce être un soldat comme les autres ? J’accorde ainsi une place importante au degré de nazification de cette armée, à la question des relations avec les populations civiles et, partant, de son rôle dans les crimes nazis. Bref, que signifiait être un soldat allemand entre 1939 et 1945?

LES POINTS FORTS

Le soldat allemand : un sujet mythique pour tous les passionnés, sans oublier l’engouement du grand public pour la Seconde Guerre mondiale et plus particulièrement pour l’armée qui est au centre de ce conflit. Une analyse exhaustive de tous les aspects que revêt la question, du matériel utilisé à la vie quotidienne en passant par les tactiques, les permissions, etc. Impartial et documenté, je n’oublie pas la postérité et l’image de l’armée allemande après la guerre, auxquelles je consacre une longue partie finale.

SOMMAIRE

PROLOGUE

INTRODUCTION

Etre soldat d’Hitler : la diversité des situations

La spécificité d’une armée constituant le bras armé d’une dictature

Une entente précoce et une communion de vues entre Hitler et son armée

Etudier le quotidien du soldat et questionner la réputation d’excellence de la Wehrmacht

Pourquoi écrire un nouveau livre sur l’armée allemande de 1939 à 1945 ?

I/ FORMATION ET DISCIPLINE : DE LA CASERNE AU FRONT

De futurs soldats formés dès le plus jeune âge

Le Wehrkreiss : une armée à cadre territorial

La Kaserne : l’entrée dans la vie militaire

La Wehrmacht : une armée à la discipline de fer

L’entraînement des soldats de la Heer

Les sous-officiers : colonne vertébrale de l’armée de Hitler

Les officiers allemands, symboles de l’excellence de la Wehrmacht

La Luftwaffe : la formation des soldats d’Hermann Goering

Les recrues de la Kriegsmarine

Les femmes de l’armée de Hitler

L’idéologie nazie au sein de l’armée de Hitler

La Waffen SS

De l’Erstazheer à la Feldheer : la montée au front

La poursuite de l’entraînement dans le cadre de la reconstitution d’une unité

II/LA GUERRE SUR TERRE : CONDITIONS MATERIELLES ET VIE QUOTIDIENNE AU FRONT

La nourriture du soldat allemand

Les troupes de Hitler : des drogués ?

Equipement individuel et uniformes

Le service de santé aux armées

Enterrer les morts

Le moral du soldat allemand

Le quotidien sur le front de l’Est

La guerre en Méditerranée : désert et montagnes

Glace, neige et roc

Marais, forêts et bocage

Les loisirs des soldats de Hitler

Le soldat de Hitler : un commando ou un soldat de troupes d’élite?

L’importance des décorations

Les relations avec les alliés

Les Waffen SS et leurs camarades de la Wehrmacht

Vision de l’ennemi

III/ LA GUERRE SUR TERRE : LES CONDITIONS DE COMBAT

Les années fastes de la Blitzkrieg, 1939-1942

La transition vers une guerre de position de 1942 à 1945

La Wehrmacht à l’abri de lignes bétonnées

Deux expériences nouvelles et déconcertantes : la retraite et l’encerclement

Etre soldat allemand : combattre en état d’infériorité numérique

La guerre sur plusieurs fronts

Les Panzer : l’avantage majeur de la Wehrmacht

1943-1945 : de meilleurs blindés… mais toujours trop peu nombreux

Les meilleurs blindés du conflit ?

Les armes antichars : l’autre atout de la Wehrmacht

Un armement de qualité pour les soldats de Hitler

Un armement cependant bien souvent hétéroclite

Les armes miracles : aucune incidence majeure pour les soldats allemand

Les transmissions : une lacune au sein de la Wehrmacht

L’équipement des Pioniere : dépassé dans presque tous les domaines

La Wehrmacht : une armée faiblement motorisée

Un parc de véhicules motorisés hétéroclite

Des véhicules de facture allemande de qualité

Les conséquences d’une trop faible motorisation

Une logistique défaillante

Souplesse d’organisation et supériorité tactique

Pourquoi le soldat de Hitler a t-il été en mesure de faire preuve d’une telle combativité ?

Des leaders d’exception bridés par le Führer?

IV/LA GUERRE AERIENNE DES SOLDATS DE HITLER

Les hommes d’Hermann Goering

Une Luftwaffe taillée pour une Blitzkrieg lancée dans une guerre mondiale

Des chasseurs sur tous les fronts

Bombarder : du Stuka au V1

Les missions de transports : un rôle méconnu de la Luftwaffe

Les bases de la Luftwaffe : le quotidien des hommes de Goering

La Flak : l’arme la plus redoutée de la Luftwaffe

La Luftwaffe sous béton et les radars

Les forces de combat terrestres de la Luftwaffe

V/LA GUERRE SUR MER

La branche défavorisée de la Wehrmacht

L’impossible guerre navale

L’impossible coopération avec la Luftwaffe

Une vaine course aux armements

Les marins de Hitler

Une flotte de surface réduite

U-Boote : les loups gris

Les corsaires : les oubliés de la flotte de surface

L’assaut amphibie

Missions auxiliaires méconnues mais essentielles

Marins sous le béton

Marins sur le front : navires de soutien et fantassins de fortune

VI/ LES SOLDATS DE HITLER ET LES CIVILS

Le courrier du pays : le moment tant attendu

Préserver la famille avant tout

Le sens du devoir mais un Vaterland devenu une altérité

La permission

Les soldats de Hitler et les civils des pays occupés

L’occupation à l’Ouest

Le quotidien avec les civils

Paris, « Ville Lumière » pour les soldats de Hitler

Les tensions se multiplient avec les populations occupées à l’Ouest

En Méditerranée et dans les Balkans

A l’Est : le racisme à son paroxysme

Une Russie idyllique

Des relations avec les femmes slaves empreintes de violence

VII/ CRIMES

Une efficacité militaire au service de crimes innommables

Les crimes à l’Ouest dès la Westfeldzug de 1940

Le temps de l’Occupation à l’Ouest, 1940-1944

Les crimes à l’encontre des soldats alliés à l’Ouest en 1944-45

La campagne de Pologne : le laboratoire d’une guerre menée sous l’égide d’une idéologie raciste

Le massacre des prisonniers de guerre soviétique : le plus grand crime des soldats de Hitler

Les civils soviétiques : victimes des brutalités des soldats allemands

Les soldats de Hitler : complices de la Shoah en Union soviétique

Les crimes de la Wehrmacht et la Waffen SS dans les Balkans

Une guerre sans haine en Afrique ?

L’Italie : cadre de méfaits méconnus de la Wehrmacht

1945 : un cortège de crimes dans le Vaterland

Résister à Hitler : l’opposition au sein de la troupe

Des généraux résistants ?

Une opposition qui naît de la perspective de la défaite

Tentatives d’assassinat

L’attentat du 20 juillet 1944

L’énigme Canaris

Le Comité national pour l’Allemagne

VIII/ APRES HITLER : LA POSTERITE D’UNE ARMEE CONTROVERSEE

La défaite

L’épreuve de la captivité

Le refoulement d’un passé et la négation de toute culpabilité

Un contexte international favorable à l’ancienne Wehrmacht

Le mythe de l’excellence de la Wehrmacht

Les aspects protéiformes de l’intérêt porté à la Wehrmacht

Les lieux du souvenir

La postérité du matériel et de l’uniforme du soldat allemand

La remise en cause d’une image édulcorée en Allemagne même

Un renouveau historiographique salutaire au-delà de l’Allemagne

L’image de la Wehrmacht sur le grand écran : un résumé en images de sa postérité

EPILOGUE/ LE TEMPS DE LA RECONCILIATION

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

preloader