POUR CHANGER DE SIR BERNARD MONTGOMERY (4)

Harold E. Raugh JR, « Wavell in the Middle East, 1939-1941. A Study in Generalship. », University of Oklahoma Press, 2013, 323 pages

Cette réédition d’un ouvrage paru en 1993 est une belle initiative tant on apprécie ce travail de fond mené par un historien. Wavell, considéré comme le meilleur général britannique du début du conflit, est injustement tombé dans l’oubli du grand public (à l’instar d’Auchilneck ou de Slim) au profit d’un Montgomery controversé à tout point de vue. L’auteur s’attache à la période au cours laquelle Wavell doit assumer la lourde tâche de commandant en chef au Moyen Orient, un théâtre d’opération immense qui va voir ses responsabilités s’étendre jusqu’à la Grèce et l’Est africain. S’appuyant sur une documentation sérieuse, Raugh explique les prises de décisions de Wavell, les pressions qu’il dût subir mais également les divers plans et préparatifs ainsi que les estimations de la situation dressés par cet officier de talent et les hommes qui l’entourent. L’auteur ne cache pas les travers de Wavell mais sait également mettre en valeur sa responsabilité dans les prises de décision ainsi que lui attribuer les mérites qui lui reviennent. Le dernier chapitre, résumant son art de commander et tirant le bilan de deux années cruciales au Moyen-Orient, est particulièrement intéressant. On ne s’accordera pas toujours sur les éléments apportés par Raugh, mais l’ouvrage est très réussi et doit être lu pas les amateurs de ce théâtre des opérations.

Il faut lire aussi la biographie de Wavell de Victoria Schofield.

 

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>