POUR CHANGER DE SIR BERNARD MONTGOMERY (6)

 

John Keegan (direction), Churchill’s Generals, Grove Weidenfeld, 1991

Ce livre écrit à de nombreuses mains est une pépite qui permet de suivre le parcours des principaux officiers supérieurs de l’armée britannique au cours de la Seconde Guerre mondiale. Le lecteur se voit offrir pour chaque officier un résumé assez denses et suffisamment long de la carrière de celui-ci, avec un tableau de ses fonctions en fin de chapitre, ainsi qu’une bibliographie. On découvre ainsi les différents généraux qui ont occupé le poste de chef d’état-major impérial (Ironside, Gort, Dill, Alan Brooke), ainsi que les chefs des théâtres d’opérations (Wavell, Auchinleck, Alexander, Wilson), puis ceux des groupes d’armées (Montgomery) et d’armées (Slim, Dempsey, Percival si l’on veut, Cunningham -ce n’est pas lui qui est sur la couverture mais Coningham de la RAF!-, Ritchie et Leese, ces trois derniers, commandants de la 8th Army, étant traités dans le même chapitre). S’y ajoutent quelques chefs de corps (O’Connor, Horrocks), des excentriques inclassables (Wingate, Hobart) et des généraux aux fonctions particulières (Carton de Wiart, Spears). Un complément indispensable pour bien maîtriser l’histoire militaire de la Seconde Guerre mondiale, qui ne se limite nullement à des batailles ou aux armées allemande, soviétique et américaine. Quelques affirmations un peu datées, notamment au profit du toujours surévalué Bernard Montgomery, mais le propos est dans l’ensemble efficace et très professionnel, servi par des historiens de renom, même si la qualité des chapitres est inégale. A compléter par les quelques biographies déjà suggérées sur mon blog.

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>