Raiders du désert (6)

« Buck » Party ou SIG (Special Interrogation Group)

Il s’agit d’un petit groupe de commandos germanophones, essentiellement des Juifs palestiniens ou réfugiés dans la région. On compte aussi des recrues provenant de la Légion Etrangère Française ainsi que des forces tchécoslovaques. Ils sont commandés par le Captain Buck, qui est membre de l’Intelligence Service au Moyen-Orient et qui est un parfait germanophone. Buck, capturé par les Allemands, a réussi à s’évader puis à rejoindre l’Egypte en portant un uniforme allemand. La mission du SIG est le sabotage derrière les lignes ennemies, le plus souvent sous l’uniforme allemand. Ses membres savent donc qu’ils encourent la peine de mort en cas de capture car ils seront considérés comme des espions. Les Britanniques craignent toutefois que fois que ces hommes, capturés, ne parlent trop ou, pire, soient des agents-doubles nazis.

La patrouille R1 du LRDG quitte Siwa le 8 juin 1942 pour une mission de « taxi », en l’occurrence transporter 15 Français du SAS sous le commandement du Lieutenant Jordan ainsi que le Captain Buck et 15 de ses hommes. Les objectifs de Buck sont les aérodromes de Martuba et de Derna. Toutefois, un des Palestiniens trahit le groupe, de sorte que l’intégralité du groupe SAS français est capturée, non sans avoir au préalable détruit 20 appareils ennemis. Les survivants du SIG sont récupérés par le LRDG qui les rapatrie à Siwa. Le SIG participe au raid manqué sur Tobrouk en septembre 1942 (opération Agreement).

 

Special Boat Section

Le Special Boat Section, parfois connu sous le nom 1 SBS, est constitué à partir d’éléments des N°7, 8 et 11 commandos après dissolution de ces derniers. Il provient en particulier du Folbot Troop attaché au QG de la Layforce. Comme le nom de l’unité l’indique clairement, les commandos opèrent des sabotages amphibies. Ils participent à différents raids, notamment en Crète. La méthode d’action employée suppose en général un acheminement de deux hommes par sous-marin avant d’opérer à bord de canots pneumatiques, déposant des charges explosives sur les flancs de navires ennemis. En 1942, l’unité, rebaptisée Special Boat Squadron, devient le D Squadron du 1 SAS Regiment. Pourtant, cette unité opère indépendamment et devient finalement un régiment à part entière, quoique conservant béret et cap badge du SAS.

 

G (R),ISLD (Inter-Services Liaison Department),A Force

Plusieurs organisations émanant des services d’espionnage et de contre-espionnage britanniques participent aux opérations menées en Libye.

Le SOE (Special Executive Operations) a été créé à l’instigation de Churchill afin d’organiser la guérilla dans les lignes ennemies et d’assister les réseaux de résistance dans leur lutte contre l’occupant. Au sein de l’état-major au Moyen-Orient, le SOE prend apparemment le nom de G (R) (« G » pour guérilla?). Les agents qui relèvent de cette organisation seront convoyés sur leurs zones d’opérations par le LRDG.

L’ISLD en fait du nom de couverture pris par l’Intelligence Service au Moyen-Orient pendant la guerre. Comme à son habitude, les services de renseignements britanniques opèrent en envoyant leurs agents recueillir des renseignements derrière les lignes ennemies. rompus aux méthodes es services secrets, les membres du ISLD peuvent, le cas échéant, avoir à leur disposition des postes émetteurs.

La N Section de la A Force est notamment responsable de l’aide apportée aux soldats alliés présents derrière les lignes ennemies et qu’il s’agit d’évacuer.

 

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>