Recension « 1940. Vérités et légendes » de Rémy Porte

Rémy Porte, 1940. Vérités et légendes, Perrin, 2020

C’est le livre du moment à acheter au moment où nous commémorons les 80 ans de la défaite de la France. Fort bien écrit, sans ces partis pris malheureux qui entachent bien des ouvrages consacrés à cette période douloureuse de l’histoire nationale, Rémy Porte, que l’on connaît avant tout pour ses excellents livres consacrés à la Grande Guerre, nous offre un panorama fort instructif de la défaite de 1940. Pour ce faire, son ouvrage s’organise en 30 courts chapitres qui offrent autant de réponses aux questions essentielles qu’on se pose sur la « Drôle de Guerre », la campagne de Norvège, les combats de mai-juin 1940 et l’armistice du 22 juin. L’auteur dépasse les sujets militaires stricto sensu avec des entrées comme « Un gouvernement nomade pouvait-il gouverner? » ou « L’appel à Pétain était-il un complot contre la République? ».

Le lecteur saura tout ce qui est à savoir sur l’état de préparation de nos armées, de l’importance de la ligne Maginot, des responsabilités ou non du Front Populaire dans la défaite, des relations avec nos alliés, sur nos généraux… Des chapitres originaux questionnent la pertinence d’avoir déclaré Paris ville ouverte ou la possibilité d’avoir pu ouvrir un front dans les Balkans ou le Caucase. L’appel du 18 juin est replacé dans son contexte et dans sa réalité, de même que Philippe Pétain, qui n’est pas encore le collaborateur qu’il va devenir…

Bref, un livre très intéressant, répondant à de nombreuses questions sans sombrer dans la remise en cause systématique (une norme pitoyable chez certain(e)s auteurs/revues).

L’auteur est par ailleurs un fin connaisseur et ses orientations bibliographiques, bien choisies, seront fort utiles pour le lecteur qui veut approfondir tel ou tel point. je peux notamment recommander cet ouvrage d’Eric Denis, celui-ci et celui-là de Max Schiavon, un autre de Michel Truttmann, ainsi que cette somme de Jean-Yves Mary, et, plus récemment, un livre sur Rommel en Normandie en 1940.

Le petit format est par ailleurs très pratique et l’ouvrage se lit assez rapidement (284 pages tout de même). Je le recommande donc très vivement!

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>