Recension Claude Quétel, La Seconde Guerre Mondiale

Claude Quétel, La Seconde Guerre Mondiale, Perrin, 2015, 571 pages

Claude Quétel s’est attaché il y  a deux ans à l’exercice périlleux de fournir une synthèse sur la Seconde Guerre mondiale. Il relève le défi avec brio. Le prologue appelé « Un Long Armistice de Vingt Ans » constitue une introduction bienvenue et nécessaire. Suivent quatre parties: Le Déferlement, Le Refux, La Chute et Sombre Victoire. Dans chacune d’elles, l’auteur sait allier considérations générales et stratégiques et petite histoire, anecdotes et vécu au niveau du combattant et du civil. Claude Quétel, loin de se cantonner à l’histoire-bataille (qu’il traite d’ailleurs avec autant de précision qu’un ouvrage de cette taille le permet), aborde tout aussi bien les aspects politiques, économiques et idéologiques du conflit. Qu’il s’agisse d’une bataille ou de la déportation, les chiffres et les données sont actualisés et font références aux travaux les plus récents et les plus sérieux. Les chapitres sur « la nuit nazie » ou encore « les nouvelles conditions de la guerre », bien traités et documentés, sont particulièrement bienvenus. La partie de conclusion, « La plus effroyable des guerres » et « La drôle de paix » termine un ouvrage écrit sous la plume toujours alerte et agréable de Claude Quétel. Loin des images d’Epinal et des erreurs trop souvent rabâchées, l’auteur nous offre un bel ouvrage, complet, accessible au néophyte, mais qui intéressera aussi le lecteur plus éclairé, l’étudiant ou l’enseignant recherchant l’essentiel dans un seul livre. Autre intérêt : les 36 cartes de Yann Magdelaine, par ailleurs auteur d’un atlas de la Seconde Guerre mondiale très réussi (éditions Ouest-France).

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>