Recension Claude QUETEL, Tout sur Mein Kampf

 

Claude QUETEL, Tout sur Mein Kampf, Perrin, 2017, 277 pages

« Le livre tombe des mains tout seul » conclut Claude Quétel à propos de Mein Kampf. De fait, le fameux livre d’Adolf Hitler est indigeste et particulièrement mal écrit. « Tout était fait pour que Mein Kampf tombât après la guerre dans un oubli mérité » écrit l’historien. Et pourtant, l’arrivée de ce texte dans le domaine public a soulevé une tempête médiatique. Interdire le livre ? Mais de quelle manière ? N’est-ce pas non plus nier le travail et le rôle de l’historien ? Je souscris à l’opinion avancée par Olivier Mannoni, le traducteur du texte pour le compte des éditions Fayard, que cite Claude Quétel : « On ne peut pas être converti par Mein Kampf, c’est impossible. Ce livre, encore une fois, est illisible. Je considère qu’il n’y a aucun risque à ce qu’il devienne un livre de chevet comme je l’entends dire. » Avec Mein Kampf, dont la prose médiocre est –nul n’en sera surpris- outrageusement raciste et antisémite, on ne peut prêcher qu’aux convertis. Bénéficier de clés de compréhension d’un tel ouvrage et de sa postérité est en revanche nécessaire. L’étude de Claude Quétel est donc la bienvenue. Son livre, relativement court pour être lu rapidement mais suffisamment long pour dire l’essentiel, se décline en plusieurs chapitres répondant chacun à une question. Qui était Hitler avant Mein Kampf ? Comment Mein Kampf est-il né ? Que dit Mein Kampf ? Mein Kampf annonce-t-il les crimes à venir du IIIe Reich ? Mein Kampf est-il le seul livre de Hitler ? Quelle a été la diffusion de Mein Kampf en Allemagne ? La France a-t-elle ignoré Mein Kampf ? Quels autres pays ont publié Mein Kampf ? Mein Kampf a-t-il été évoqué au cours du procès de Nuremberg ? Qu’est devenu Mein Kampf jusqu’à nos jours ? Autant de questions auxquelles l’auteur répond en détail et avec pertinence. Bref, un ouvrage fondamental à la compréhension du nazisme et de son livre culte, objet de bien des fantasmes. Lire Mein Kampf ne revêt absolument aucun intérêt. Il faut en revanche lire Tout sur Mein Kampf, d’autant que Claude Quétel est un auteur qui a la plume agréable et qui se lit aisément. J’ai personnellement beaucoup appris.

 

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>