Recension « Commandos du Reich » de Yann Mahé

Yann Mahé, Les Commandos du Reich. Tome 1: le règne des « Brandebourgeois », Caraktère, 2019

Les éditions Caraktère nous gratifient d’un très bel ouvrage sous la plume agréable de Yann Mahé. Bien écrit, superbement illustré (l’iconographie justifie presque à elle seule l’achat de ce livre), le texte porte sur un sujet méconnu en France: les commandos allemands. L’image d’Epinal rattache les « commandos » avant tout aux Britanniques. Yann Mahé nous explique au contraire combien l’Allemagne ne méconnaît nullement l’usage des forces spéciales. L’auteur rattache la genèse des opérations « type commandos » à la geste de Lettow-Vorbeck (il faut lire la vie de ce remarquable officier dans ce livre que j’ai recensé) et de la Grande Guerre en Afrique orientale, ainsi qu’aux fameux Stosstruppen.

On perçoit rapidement quelques spécificités à ces commandos allemands: des effectifs infiniment moindre que chez les Britanniques, diverses unités sans atteindre la pléthore de formations de commandos qui ont germé outre-Manche et dans l’Empire britannique, une forte propension à revêtir de uniformes ennemis (ce qui est moins vrai chez les Alliés), des missions visant souvent à s’emparer de sites ponctuels déterminés (des ponts notamment), et, enfin, un manque de soutien de la hiérarchie, ainsi que les inévitables (suis-je tenté de dire) rivalités avec la SS.

Yann Mahé traite de ce sujet passionnant en suivant, fort logiquement, un ordre chronologique, ainsi qu’un récit par théâtre des opérations.  J’ai évidemment porté plus particulièrement mon attention sur le cas de la guerre du désert. Fascinant, mais on est loin de l’épopée du LRDG… Les pages sur autres fronts sont à l’avenant et le propos si varié et les faits relatés si aventureux qu’on ne s’ennuie jamais à la lecture de ce récit. Les opérations menées en direction du chemin de fer de Mourmansk et celle de Maïkop sont particulièrement passionnantes.

On attend le deuxième tome avec impatience. Il traitera du restant de la guerre, soit à partir de 1943, les « Brandebourgeois », qui existent encore, cédant le pas aux commandos de la Waffen SS, qui vont également multiplier les exploits.

Une belle lecture sur bel écrin que je recommande.

http://www.caraktere.com/livres.htm

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>