Recension de « La Peur et la Liberté. Comment la Seconde Guerre mondiale a bouleversé nos vies »de Keith Lowe, Perrin, 2019,

 

Keith Lowe, La Peur et la Liberté. Comment la Seconde Guerre mondiale a bouleversé nos vies, Perrin, 2019, 640 pages

Quel est le legs de la Seconde Guerre mondiale ? Comment a-t-elle eu une influence sur nos vies ? Vaste sujet traité avec brio par Keith Lowe. L’auteur a pris le parti de débuter chaque chapitre par le récit du parcours d’un individu qui introduit le propos qui va suivre, menant le lecteur d’un cas particulier à des généralités. Les personnes choisies par l’auteur ont été sélectionnées avec bonheur, même si Keith Lowe confesse que nombre d’entre eux sont des Anglo-Saxons. Certains témoignages sont stupéfiants, comme ce médecin japonais qui a procédé à la vivisection de prisonniers chinois… Les thèmes abordés sont fort variés. Loin des poncifs habituels, l’auteur sait nous replonger dans la détresse d’après-guerre, après le choc d’un cataclysme sans précédent. Les espérances de toutes sortes, ainsi que les craintes, mais également les désillusions qui surgissent rapidement sont très bien traitées.  Il est aussi bien question de On ne sera pas forcément d’accord avec toutes les conclusions de l’auteur, peut-être parfois -mais très rarement-  un peu trop marqué politiquement (ou alors est-ce juste un sentiment par ce que cela ne concorde pas avec ma vision des choses), d’autant que certaines imprécisions entachent parfois le propos pourtant très savant, fort documenté et le plus souvent argumenté avec bonheur. Un seul exemple. Lorsque affirme que le niveau de vie des Britanniques était identique à celui des Américains à la veille de la guerre en se basant sur le PIB des deux pays, on se retient de rire, car ce n’est pas un critère pour le déterminer : l’équipement et le quotidien du ménage moyen Outre-Atlantique ne peut pourtant se comparer avec la situation qui prévaut Outre-Manche… Les pages consacrées à l’Europe sont un peu décevantes et ternes, peut-être un peu trop… britanniques, l’auteur ne semblant pas se rendre compte du rôle moteur de la France (notamment pour le CECA). On semble parfois s’éloigner de la Seconde Guerre mondiale et de ses conséquences l’orque sont abordés certains sujets ou exemples très contemporains sans qu’il n’y ait de relation de cause à effet. Le résultat reste cependant impressionnant. L’auteur nous livre ici une somme appréciable et bienvenue, sans équivalent, un travail qui pousse par ailleurs à la réflexion. Je pense qu’il s’agit d’un très bel ouvrage, pour ne pas dire un ouvrage majeur, qui mérite d’être lu pour saisir le monde actuel, car la Seconde Guerre mondiale est en grande partie la matrice du monde contemporain, et ce sur de nombreux plans, que ce soient la question de l’ONU, de l’organisation du commerce mondial, de la genèse de la cour de justice internationale, ou encore comment des débats majeurs actuels –le nationalisme, l’immigration ou la mondialisation- peuvent être liés ou faite écho à la période trouble de l’après-guerre. Les pages consacrées aux  Etats-Unis ou à l’Union soviétique au sortir de la guerre sont passionnantes, de même que celles consacrées à l’Afrique. Toutefois, si j’ai apprécié ce livre, j’ai une grande déception: concernant le legs de la Seconde Guerre mondiale, rien sur la vie quotidienne, les pratiques ou les objets, sur son importance dans notre imaginaire ou encore comment l’événement est perçu et enseigné, rien sur les retombées culturelles, rien sur l’impact sur l’art, le cinéma, la littérature ou autre, et trop peu sur la science ou la philosophie. Pa grand chose non plus sur la façon avec laquelle on perçoit certains pays depuis la guerre, te comment cela a-t-il pu influer sur les relations internationales, et ce à différents niveaux. L’auteur, britannique, n’est pas non plus issu d’une nation qui a connu la nuit de l’Occupation… Ce livre est pourtant remarquable, je le recommande aux passionnés de la Seconde Guerre mondiale : son étude et sa compréhension ne doivent pas se borner au déroulement du conflit, ni à sa genèse, mais il importe d’en saisir les conséquences à travers un ouvrage écrit avec sérieux.

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>