Recension « Yanks and Limeys. Alliance Warfare inthe Second World War »

 

Niall Barr, « Yanks and Limeys. Alliance Warfare inthe Second World War », Jonathan Gap, 2015, 547 pages

Niall Barr, qui nous déjà gratifié il y a quelques années de l’un des ouvrages sur El Alamein les plus réussis à mes yeux, nous offre l’opportunité d’un moment de lecture à la fois enrichissant et agréable. Le livre est une étude du partenariat entre les deux puissances anglo-saxonnes pendant la Seconde Guerre mondiale, l’alliance la plus fusionnelle qu’on ait eu au cours de l’Histoire bien qu’elle ne se soit pas fait sans heurts et aléas au sein d’une association déséquilibrée. Après un long chapitre sur les liens entre les deux rives de l’Atlantique depuis la guerre d’Indépendance, l’auteur aborde les relations entre les deux pays de 1939 à 1941, les discussions stratégiques, la présence américaine au Royaume-Uni et la narration des diverses campagnes dont la lecture est passionnante. On redécouvre l’importance de personnages comme Sir Dill et on mesure combien des individus comme Montgomery ont donné du fil à retordre à la coalition. Tout en regrettant que ne soit pas abordée la lutte contre l’empire du Soleil Levant, on ne sera pas toujours d’accord avec ce qui est avancé, mais l’ouvrage aborde cette guerre sous un angle original.

Write the message

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>